Aller au contenu principal

PREMIER ACTEUR PUBLIC
DE L'ÉNERGIE
EN ÎLE-DE-FRANCE

Sigeif : 120 ans d’innovation

Les dates clés

1904

Création du premier grand Syndicat intercommunal de France pour le gaz

Les élus de la banlieue de Paris s’émancipent de la capitale. Sous l’impulsion de Théodore Tissier, maire de Bagneux et vice-président du Conseil d’État, ils se fédèrent en Syndicat - le « Syndicat des communes de la banlieue de Paris pour le gaz » - et suscitent la création de la plus grande exploitation gazière d’Europe de l’époque, à Gennevilliers.

  • 55 communes fondatrices
  • 800 000 habitants

1906

L'usine de Gennevilliers démarre sa production de gaz manufacturé

Le 1er janvier 1906, l’usine de Gennevilliers construite par l’Ecfm, concessionnaire du Syndicat, démarre son exploitation. Elle assurera jusqu’à la fin des années 1960 la production du gaz manufacturé sur le territoire du Syndicat. L’usine cessera son activité en 1972, douze ans après l’arrivée du gaz naturel.

  • 67 communes desservies en gaz
  • 900 000 habitants

1936

Nouveau contrat en régie intéressée, les communes engagent leur responsabilité

Á compter du 1er janvier 1936, le Syndicat et les communes optent pour une exploitation proche de la régie intéressée, ils sont ainsi codécideurs et cofinanceurs, à leurs risques et périls. L’exploitation deviendra déficitaire à partir de 1943.

  • 133 communes desservies en gaz
  • 2,3 millions d’habitants

1946

Nationalisations du secteur de l'énergie

Avec les nationalisations d’après-guerre, l’exploitation passe sous le contrôle de l’entreprise publique Gaz de France qui devient l’interlocutrice du Syndicat. Le rôle du Syndicat tend à s’effacer, principalement au profit d’une gestion étatisée du secteur de l’énergie, tout en subissant les dispositions du traité de 1936 : le partage des risques de l’exploitation.
En 1955, Gaz de France et le Syndicat négocient la révision du traité de 1936, exonérant ainsi la responsabilité des collectivités adhérentes dans les déficits passés et futurs.

  • 133 communes desservies en gaz
  • 2,2 millions d’habitants

1964-1972

Conversion du gaz manufacturé au gaz naturel

Progressivement les communes adhérentes au Syndicat sont alimentées en gaz naturel. Les premières conversions débutent en septembre 1964 à Marcoussis, Nozay, Ballainvilliers… Huit ans plus tard, les dernières conversions s’achèvent à Saint-Denis.

  • 133 communes desservies en gaz
  • 3,6 millions habitants

1994

Le Syndicat étend sa compétence à l'électricité et devient le Sigeif

Le Syndicat, dont le pouvoir concédant a été revigoré à la faveur de la décentralisation, renégocie les cahiers des charges. Sous l'impulsion de son nouveau président, Jean-Jacques Guillet, il étend sa compétence à la distribution publique de l’électricité et devient le Sigeif (Syndicat intercommunal pour le gaz et électricité en Île-de-France) .

  • 150 communes desservies en gaz, dont 26 adhérentes en électricité
  • 4,1 millions d'habitants

2000

Création du service maîtrise d’ouvrage pour l’enfouissement des réseaux électriques

Au lendemain de la grande tempête de 1999, le Sigeif créé un service de maîtrise d’ouvrage en charge des travaux d’enfouissement des réseaux aériens d’électricité coordonnés avec les travaux d’éclairage public et de communications électroniques.

  • 166 communes desservies en gaz, dont 45 adhérentes en électricité
  • 4,7 millions d’habitants

2004

Le Sigeif célèbre ses 100 ans

100 ans du Syndicat et de l’intercommunalité en Île-de-France. 2004 est aussi le bicentenaire de la mort de Philippe Lebon, génial inventeur du gaz d’éclairage.

2004

Création du premier groupement d'achat public de gaz

Á la suite de l’ouverture progressive des marchés de l’énergie à la concurrence imposée par la réglementation européenne, le Sigeif lance le premier groupement de commandes pour l’achat de gaz.

  • 172 communes desservies en gaz, dont 53 adhérentes en électricité
  • 4,8 millions d’habitants

2014

Le Sigeif adopte de nouveaux statuts et devient un Syndicat à la « carte »

Le Sigeif s’adapte au nouveau paysage énergétique français et relève les défis de la transition énergétique en adoptant de nouveaux statuts. Il intègre de nouvelles compétences selon le principe d’un Syndicat à la « carte » (infrastructures de recharge pour véhicules électriques ou au GNV, cogénération, production d’EnR, réseaux de chaleur et de froid…).

  • 184 communes desservies en gaz, dont 63 adhérentes en électricité
  • 5,4 millions d’habitants

2016

Création de Sigeif Mobilités

Le Sigeif inaugure sa première station publique GNV/bio-GNV. Il crée avec d’autres partenaires la société d’économie mixte locale Sigeif Mobilités pour déployer un réseau de stations d’avitaillement de véhicules GNV.

  • 185 communes desservies en gaz, dont 64 adhérentes en électricité
  • 5,5 millions d’habitants

2019

Signature d’un nouveau contrat de concession avec Enedis et EDF

Le nouveau contrat conforte le Sigeif dans l’exercice de ses missions historiques tout en lui conférant les moyens d’agir en faveur de la transition énergétique.
Une gouvernance partagée des investissements est également actée et pérennisée.

2019

Le Sigeif lance un réseau de bornes de recharge pour véhicules électriques

Le Sigeif propose et finance un service « clés en mains » pour l’installation d’infrastructures de recharge pour véhicules électriques (IRVE) sur son territoire.
La première borne de recharge du réseau du Sigeif a été mise en service à La Celle-Saint-Cloud en octobre 2019.

  • 184 collectivités desservies en gaz, dont 63 adhérentes en électricité,
  • 5,6 millions d’habitants

2021

Inauguration de la plus grande ferme solaire d’Île-de-France à Marcoussis

Lauréate en 2019 de l’appel d’offres de la CRE, lancée par le ministère de la Transition écologique, cette installation emblématique a été cofinancée via une société de projet (dont le Sigeif est actionnaire) et à travers un financement participatif qui a rencontré un vif succès.

  • 188 collectivités desservies en gaz, dont 66 adhérentes en électricité, 73 collectivités adhérentes aux IRVE
  • 5,7 millions d’habitants

2022

Lancement du projet Biométhanisation dans le port de Gennevilliers

Lancé en partenariat avec le Syctom, cet ambitieux projet industriel s’inscrit dans la stratégie du Sigeif en faveur des énergies renouvelables. Il valorisera à terme 50 000 tonnes de déchets alimentaires en fertilisant agricole et en gaz « vert ». Sa mise en service est prévue en 2025.

2022

Signature d’un nouveau contrat de concession avec GRDF

Objectif : transformer en FASTE (fiable, attractif, sûr pour la transition énergétique) le réseau de gaz existant afin d’acheminer un gaz 100 % renouvelable avant 2050.
Une gouvernance partagée des investissements est d’ores-et-déjà mise en place pour atteindre cette ambition.

  • 188 collectivités desservies en gaz, dont 66 adhérentes en électricité, 101 collectivités adhérentes aux IRVE
  • 5,7 millions d’habitants

2024

Célébration des 120 ans du Syndicat

Cent vingt ans après sa création, le Sigeif porte dans ses gènes le sens de l’innovation !

  • 189 collectivités desservies en gaz, dont 66 adhérentes en électricité
  • 102 collectivités adhérentes aux IRVE
  • 5,7 millions d’habitants
  • 1er réseau public de bornes de recharge en Île-de-France, avec 1000 points de recharge
  • 1er acheteur public de gaz en Île-de-France
  • 7 stations publiques 100 % bio-GNV via la Sem Sigeif Mobilités

Chiffres clés

Sigeif, service public du gaz, de l'électricité et des énergies locales en Île-de-France

192

collectivités adhérentes

5,9

millions d'habitants

1er

acheteur public de gaz

9533

 km de réseau gaz

9374

km de réseau électrique

15,8

km de lignes enfouies en 2022

103

communes équipées en points de recharge

1070

points de recharge en service

6

stations bio-GNV en Île-de-France

Cliquez ici pour accéder au Comité du 24 juin 2024