logo du Sigeif
Vous êtes ici >  Missions  >   Concession gaz  >   Le contrôle du PCS    

Contrôle du PCS du gaz distribué

D

La densité du maillage du réseau francilien et les différentes provenances du gaz naturel contribuent à des variations de la qualité du gaz. Cette particularité unique en France explique le contrôle exercé par le Sigeif.


Le contrôle de la qualité du gaz distribué est une mission historique du Sigeif. Indispensable à l’époque du gaz manufacturé, le contrôle du pouvoir calorifique supérieur du gaz (PCS) reste aujourd’hui une nécessité liée à la diversité des sources d’approvisionnement du gaz naturel alimentant le territoire national, et tout particulièrement l’Île-de-France. Notre région, par sa position géographique, reçoit du gaz de la mer du Nord, de Russie, ou d’origines diverses depuis le terminal méthanier de Montoir-de-Bretagne. Chacun de ces gaz a des caractéristiques qui lui sont propres.

La connaissance de la valeur du PCS prend toute son importance quand on sait que ce coefficient intervient dans la facture des usagers du gaz en transformant le volume du gaz mesuré au compteur en quantité d’énergie facturée, en kilowattheures. Le contrôle exercé par le Sigeif permet de garantir aux usagers la conformité des valeurs du coefficient de facturation indiqué sur les factures de gaz.

Le Sigeif dispose de son propre matériel de mesure : deux chromatographes situés à des points représentatifs de deux sous-réseaux de GRTgaz. Le matériel de contrôle est situé dans des postes de détente transport-distribution (l’équivalent des postes sources du réseau électrique). L’un est situé à Bondy et l’autre à Sceaux.

Ces appareils de mesure, en tous points identiques à ceux utilisés par GRTgaz pour ses propres besoins, sont installés et entretenus par des équipes spécialisées de GRTgaz sous le contrôle du personnel du Syndicat.


imprimer